8 facteurs clés pour la réussite de votre marketing événementiel

Lorsqu’il s’agit de commercialiser votre événement, vous devez penser à beaucoup de choses. Vous devez penser à qui vous voulez que les gens voient l’événement et comment l’événement va être commercialisé pour le public. Lorsqu’il s’agit de commercialiser votre événement, il s’agit généralement d’un événement social ou de bienfaisance. Vous souhaitez que le plus grand nombre de personnes possible y participent et c’est pourquoi vous devez envisager votre stratégie de marketing avec une attitude positive et respectueuse.

Le premier facteur de réussite du marketing d’un événement est de faire passer le mot. Vous pouvez envisager d’accrocher des prospectus, d’utiliser les médias de masse ou le bouche à oreille. Vous pouvez utiliser tous ces moyens ou seulement quelques-uns. La plupart du temps, vous utiliserez le bouche à oreille, ainsi que quelques prospectus (pas beaucoup) et les ondes radio. Vous pouvez obtenir la plupart de la publicité gratuitement s’il s’agit d’un événement organisé par une organisation à but non lucratif.

Le deuxième facteur est la manière dont vous commercialisez votre événement. Vous pouvez commercialiser votre événement en utilisant des facteurs émotionnels. Vous pouvez installer des panneaux avec des enfants atteints d’une maladie quelconque, si c’est le but de l’événement. Si vous faites cela, vous utilisez des déclencheurs émotionnels pour que quelqu’un se sente suffisamment mal pour au moins faire un don, sinon assister au dîner. Selon le type d’événement, vous pouvez utiliser différentes émotions pour différentes choses.

Le troisième facteur à garder à l’esprit est de faire participer les bonnes personnes. Si vous pouvez convaincre une célébrité locale de soutenir l’événement ou d’y assister, vous avez toutes les chances d’obtenir une bonne participation. Vous pouvez faire appel à un athlète local d’une équipe de ligue majeure, à un politicien, à un présentateur de journal télévisé local ou à toute autre personne ayant une grande influence sur la communauté.

La quatrième façon de commercialiser votre événement est d’utiliser des tactiques pour attirer une grande foule. Si vous parvenez à convaincre une personne influente de venir à un événement, elle encouragera d’autres personnes à venir. Cette influence peut être due au fait qu’ils partagent le même parti politique, sont amis ou associés en affaires.

La cinquième façon de commercialiser votre événement est de le faire ressembler à une fête passionnante. Faites une publicité télévisée pour expliquer ce dont il s’agit et pourquoi vous organisez cet événement. Vous pouvez montrer les années précédentes de l’événement et comment elles se sont déroulées.

N’oubliez pas non plus le pouvoir du journal. Si vous pouvez convaincre le journal de faire un don ou d’écrire un article sur l’événement, vous venez de bénéficier d’une publicité gratuite, ce qui est la meilleure des publicités.

Vous devez également penser à l’endroit où se déroule l’événement. Vous voudrez qu’il soit situé dans une partie de la ville facile d’accès et où beaucoup de gens voudront se rendre. Vous devez faire de ce type d’événement un événement local et faire en sorte que toute la communauté participe à l’événement. Lorsque vous faites participer la communauté à l’événement en lui demandant son aide ou sa présence, vous faites la promotion de votre événement et de sa raison d’être.

Enfin, vous devez toujours faire preuve de respect dans vos annonces. Ne faites jamais de discrimination fondée sur le sexe, la race ou même l’éducation. Si vous souhaitez obtenir une bonne participation, vous devez commercialiser votre événement auprès du public et indiquer la tenue vestimentaire de l’événement, ainsi que d’autres informations, afin que toute la communauté et les communautés voisines puissent participer aux activités de l’événement.

La façon dont vous commercialisez votre événement déterminera le nombre de personnes qui se présenteront à l’événement et les bénéfices que vous tirerez de l’organisation de la fête.