Que faire et ne pas faire avant un team building en entreprise ?

Publié le : 14 avril 202311 mins de lecture

Probablement l’élément qui détermine le succès d’un team building en entreprise est sa préparation. Cependant, il ne s’agit pas seulement de planifier soigneusement l’événement, mais de partager les objectifs, les projets et les résultats avec les participants.

Dans les lignes qui suivent, nous proposerons quelques conseils pratiques aux entreprises qui envisagent d’organiser un événement de team building.

Le but du team building, comme nous l’avons vu, est la formation d’un groupe de personnes, à travers des activités spécifiquement conçues pour développer les compétences qui caractérisent la culture d’entreprise chez les participants.

Chaque membre du groupe de travail doit donc acquérir un sens de l’identité et de la responsabilité, mettant ses meilleures qualités au service de la réalisation des objectifs de l’entreprise.

Utilisé avec succès aux États-Unis également sur les enfants, aujourd’hui le team building est également appliqué dans l’environnement de l’entreprise, pour augmenter la cohésion entre les collaborateurs.

La construction de groupe , lorsqu’elle est associée à une analyse des besoins et structurée avec des phases de débriefing alternant avec des activités, peut avoir une valeur plus formatrice ou plus ludique, selon les objectifs.

Les exercices et activités inclus dans le programme de team building visent généralement à améliorer la performance professionnelle , à favoriser la collaboration entre les membres d’une organisation, d’un département ou entre différents départements, à renforcer la satisfaction à l’égard de son rôle de travail ou à partager la mission et/ou la vision de l’entreprise.

Les objectifs ne sont pas toujours atteints, surtout si les activités ne sont pas bien planifiées et gérées. Dans les paragraphes suivants, nous essaierons ensuite de vous donner quelques conseils pour un plan efficace et de vous fournir une liste de choses à faire et à ne pas faire avant le team building, si vous songez à en organiser un.

5 conseils préliminaires au team building

Afin de ne pas être une activité ludique comme une fin en soi, le team building en entreprise ne peut faire l’impasse sur la définition claire des objectifs à atteindre. Ce n’est qu’ainsi que l’événement peut devenir une opportunité d’apprentissage réelle et concrète, une expérience qui stimule le changement.

Voici nos 5 meilleures recommandations :

  • Objectifs : Quelle est la situation de l’entreprise ? Quels défis les employés rencontrent-ils ? Que voulez-vous qu’ils apprennent ou améliorent avec le team building ? Pourquoi est-il important d’atteindre ces résultats et comment seront-ils mesurés ?
  • Dialogue ouvert entre les personnes et les managers pour clarifier les objectifs et le sérieux de l’activité
  • Partage de méthode entre formateur en entreprise et manager (ou équipe RH)
  • Planification équilibrée des moments actifs et réflexifs
  • Planification de séances de coaching entre collègues entre collègues et de rencontres individuelles entre collaborateur et gestionnaire pour suivre les résultats

Team building en entreprise : quoi faire et ne pas faire ?

Tout d’abord il est important, comme déjà répété à plusieurs reprises, d’impliquer les participants en partageant avec eux les objectifs de l’activité et les résultats attendus, en la liant au contexte de l’entreprise et au moment historique que l’organisation et/ou l’équipe est en train d’expérimenter.

Quant au type d’activité, on peut décider de le dévoiler ou de privilégier l’effet de surprise, révélant la méthodologie choisie au moment même de la représentation. Le conseil est, si vous voulez entretenir l’effet de surprise, de vous assurer au moins que les gens arrivent préparés pour l’événement (par exemple en communiquant les vêtements les plus adaptés).

Non aux activités trop exigeantes physiquement

La création d’événements trop axés sur le défi physique pourrait créer un malaise chez certains membres de l’équipe et favoriser la mauvaise humeur ou les divisions en petits groupes.

Il est fort probable que la force et la résistance physique ne soient pas des caractéristiques requises dans le métier, ni des éléments qui déterminent le succès d’une équipe.

Les compétences sportives ne doivent donc pas jouer un rôle aussi central dans le projet de team building et chacun doit pouvoir contribuer au résultat final. L’important ne sera donc pas le niveau d’engagement physique de l’épreuve mais la pleine implication émotionnelle de l’individu et de l’équipe qui devra utiliser au mieux les ressources dont elle dispose.

Oui à la création métaphorique de situations réelles de travail

Les défis doivent vous permettre de vivre métaphoriquement des situations de travail familières pour faciliter l’expression de comportements utiles pour affronter et résoudre les problèmes quotidiens.

Le formateur en entreprise doit donc planifier des activités qui incitent les participants à utiliser toutes les ressources du groupe pour atteindre des objectifs communs, libérant le potentiel de l’individu et renforçant en même temps l’esprit d’équipe et le sentiment d’appartenance à l’entreprise.

Non à tout miser exclusivement sur les émotions fortes

Aussi fascinantes et excitantes que soient certaines activités (rafting, marche sur le feu, karting, etc.), il est essentiel de s’assurer qu’elles sont vraiment utiles pour construire une équipe, y compris tous ses éléments et faire en sorte que chacun se sente partie prenante. équipe et décisif pour son succès.

Parfois, dans le but de surprendre et de générer des émotions fortes, on oublie que la perception du défi et du seuil de la zone de confort est extrêmement subjective et que le véritable objectif est de faciliter l’apprentissage et le changement des comportements souhaités.

Oui à l’équilibre entre action et réflexion

Accorder le temps nécessaire à la discussion, entrecoupant chaque activité expérientielle de moments de réflexion afin de pouvoir traduire les apprentissages et les nouveaux comportements dans le contexte de travail quotidien.

Plutôt que de concentrer plusieurs activités expérientielles consécutivement, il est préférable d’alterner chacune avec un moment de débriefing. En fait, il est important de ne pas supposer que l’action en elle-même se traduit automatiquement en apprentissage.

Un débriefing en fin d’action est indispensable ! Les contenus d’apprentissage seront ainsi ancrés à une expérience émotionnellement satisfaisante et évocatrice : apprendre et améliorer ses performances deviendra encore plus facile et plus stimulant.

Nous vous rappelons également que le temps passe vite en team building. Il est toujours préférable de définir un nombre limité d’activités avec le client au profit de débriefings moins superficiels et plus approfondis, ainsi que d’une gestion plus aisée des éventuels imprévus.

Non au choix aléatoire du formateur

Les animateurs jouent un double rôle dans les cours de team building :

  • ils présentent les participants aux différentes activités de l’équipe
  • ils guident le groupe dans la transformation de leur expérience d’apprentissage en outils de travail concrets et quotidiens

Pour cette raison, il convient de choisir des professionnels de l’animation et de ne pas s’appuyer exclusivement sur des sportifs/acteurs/instructeurs qui, bien que capables de guider opérationnellement les groupes dans la réalisation de l’activité, n’ont pas les outils et les compétences pour réaliser des débriefings de qualité. l’expérience vécue à la réalité de l’entreprise.

Trop de fois avons-nous entendu des phrases similaires de la part de clients : « c’était une bonne expérience, amusante… mais nous n’avons pas compris le rapport avec notre contexte ». En ce sens, la meilleure équipe d’animation de team building devrait au moins comprendre des personnalités mixtes : des spécialistes des activités proposées (par exemple le chef aux jeux de cuisine) et des formateurs en entreprise (facilitateurs d’apprentissage professionnels).

Oui aux kits de conception d’activités

Trop souvent, en vue de la préparation d’un team building, nous avons assisté à des discussions interminables avec des clients sur : la composition des menus, le choix des gadgets pour les participants, comment déplacer le groupe, etc.

De grâce, tous les éléments logistiques-organisationnels qui contribuent à la réussite de l’événement, mais le cœur de la discussion et du partage avec le client devraient, à notre avis, concerner d’autres aspects :

  • la conception d’une communication de qualité qui informe sur les objectifs du team building
  • une éventuelle enquête pré-événement à comparer avec une enquête post-événement ultérieure, pour vérifier l’impact attendu de la formation
  • le programme détaillé de team building (quelles activités privilégier, avec quel timing et séquence)
  • les questions de débriefing et les messages clés à transmettre à la fin de chaque activité expérientielle

Sinon, on risque de confondre team building avec une sortie, un voyage de récompense ou des vacances.

Non à l’événement corporatif ponctuel

Le team building ne peut être traité comme des moments magiques, de petites injections de productivité et de motivation à part entière à administrer au besoin. Les événements tels que les teambuildings, et la formation en entreprise en général, doivent être davantage conçus comme une cérémonie d’ouverture du chemin vers l’atteinte des objectifs d’amélioration souhaités.

Pour évaluer correctement les résultats et mesurer le retour sur investissement, il est essentiel de définir la situation de départ, d’analyser les progrès dans le temps et de renforcer périodiquement les messages clés. Les événements « one shot » ne servent à rien, sauf à « profiter » d’un voyage hors de la ville aux frais de l’entreprise.

Oui au suivi pour maintenir les résultats

Le suivi des activités de team building est donc un outil essentiel pour maintenir les résultats obtenus, puisqu’aucune activité de travail ne s’alimente de manière autonome, mais nécessite des renforts continus. Il n’est donc pas clair pourquoi la formation devrait fonctionner différemment.

 

 

En conclusion, organiser un team building ne signifie pas s’offrir des moments de loisir et de pur divertissement, ni au contraire enfermer ses collaborateurs dans une salle de classe pendant huit heures dans le but d’inculquer de nouvelles stratégies d’entreprise.

En suivant les conseils d’un partenaire d’entraînement fiable , vous offrirez plutôt à l’équipe une expérience inoubliable et contribuerez à améliorer considérablement les performances individuelles et de groupe.

Plan du site